Class’Digital organise une formation sur la création et la tenue d’un blog

class_digital

Beaucoup de personnes veulent s’adonner à l’activité de blogging. Mais elles ne savent pas par quoi et comment commencer. Class’Digital vient donc pour les aider.

Class’Digital…

Consiste à donner des formations sur des thèmes liés au digital et aux technologies nouvelles. A intervalle réguliers, ces formations viendront apporter de l’aide à toutes les personnes qui ont besoin de soutien dans le domaine du numérique. Différents formateurs viendront pour partager leurs expertises dans leurs domaines d’activité. Toujours en restant dans la thématique du numérique.

Le blog de Marck Andy en collaboration avec Atlantique International Business School, a donc décidé d’organiser cette première Class’Digital sur une initiation au blogging. Cette formation aura lieu le samedi 04 novembre 2017 et aura pour thème « Comment créer et faire vivre son blog ? ». Lire la suite

Publicités

Challenge Génération Numérique : lycées et collèges de Côte d’Ivoire s’affrontent dans un concours

challenge-generation-numerique

La Fondation MTN et son partenaire SPLASH ont procédé au lancement d’un concours numérique inter-école. Cette première édition de ce concours dénommé « CHALLENGE GENERATION NUMÉRIQUE » mettre en opposition les établissements ayant d’un don de salles multimédia ou d’équipements informatiques de la FONDATION MTN. Ce sont plus de 100 établissements de l’enseignement général qui sont donc concernés. Lire la suite

Tous au #BEST13!

J’entends parfois des personnes utiliser l’expression «Génération 2.0» pour désigner la jeunesse d’aujourd’hui.  A tort ou à raison ? Suffit-il de posséder un Smartphone ou même une tablette, ou même de posséder un quelconque compte sur un réseau social pour être un «jeune 2.0»?   Je pense pour ma part qu’une appellation n’aura son sens que lorsque cette génération – la nôtre bien sûr, aura compris l’utilité réelle du web et utilisera les moyens de communications précités selon leurs valeurs intrinsèques. Chapeau donc à l’agence E-voir qui, depuis maintenant trois années est en train de faire comprendre à la population (web) ivoirienne et surtout à la jeunesse (web), l’importance de la bonne utilisation du web. Après nous avoir introduit ce concept en 2011 à Abidjan par le SESA (Summer E-School Abidjan) avec pour thème «Dans le monde de l’open source», l’agence E-voir nous apprenait en 2012, «la formation sur l’aire du web» au YES (Yamoussoukro E-School). Ayant acquis de l’expérience en ce qui concerne l’organisation des rencontres autour du web, cette agence compte rééditer les exploits des saisons passées au BEST (Bouaké E-School Times 2013). Pour tous ceux qui n’ont pas pu participer au SESA et au YES, l’opportunité vous est donnée de vivre ces grands moments d’échanges autour du Web. Si vous êtes par conséquent un usager du web et des medias, c’est l’occasion pour vous de venir participer à cette plate forme de formations et d’informations qui vous sera certainement bénéfique. Débutants comme aguerris dans les métiers du web, chacun y gagnera certainement un plus au sortir de cette rencontre qui se tiendra les 16 et 17 Août 2013 à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.  Moi en tout cas j’en ai fait ma priorité du mois d’Août 2013. d’autant plus qu’il n’est toujours pas évident de réunir sur un même plateau Samba koné, Ebenzer Guébo Dja, Diaby Mohamed, Cyriac Gbogou, Israël Yoroba,  Edith Brou, et Donatien Kangah. Je puis vous assurer qu’avec ces personnalités de la communauté web et des médias on apprend toujours quelque chose. Pendant que certains nous donneront une formation sur les publications en ligne et dans les médias d’autres s’attèleront à nous enseigner comment gagner nos vie de manière saine – « broutage » exclu –  au moyen du web. Il ne faut pas oublier que nous sommes en train de rentrer dans l’ère du web à proprement dit, et aussi que certains  chefs d’entreprises qui ont compris l’importance de la Web-communication seront certainement de la partie. Ceci pourrait donc être un potentiel rendez-vous d’embauche ; vous ne croyez pas ? Comment donc participer  au BEST?

Il est très simple de participer au BEST13. L’inscription est gratuite et peut se faire ICI. Pour toutes les commodités du voyage, de l’hébergement et de la restauration rendez-vous sur le portail de l’agence E-VOIR.

Dans l’hypothèse où, à la lecture de ces informations certains d’entre vous souhaiteraient prendre part à cette rencontre mais se verront contraints d’y renoncer, à cause d’un emploi du temps trop chargé, ne paniquez surtout pas ! E-voir a pensé à vous. Avec l’aide de son partenaire Intelgeo, elle s’engage à vous offrir sur le site dédié au BEST un streaming en temps réel, un live-tweet contenant le hashtag #BEST13 et  toutes les photos en temps réel prises pendant l’événement. Mais je puis vous assurer que « pour ceux qui seront au Best, le délice sera sans pareil. » comme le dit Donatien Kangah, Directeur des Projets de l’Agence E-voir.

Rendez-vous donc à Bouaké le vendredi 16 et le samedi 17 pour le  #BEST13.

Ah j’allais oublier, il y a une possibilité de gagner des tickets ICI.

La brochure d’information à télécharger ICI

BEST 2013

Maires de Côte d’Ivoire, seuls les imbéciles ne changent pas!

Il y a un peu moins de deux mois je crois, les campagnes pour les élections municipales mettaient la ville d’Abidjan en ébullition. Certains maires ont été élus dans le calme, quand d’autres l’ont été avec un peu plus d’agitation. Ils nous ont fait des promesses qui, j’en suis sûr, ne comptait que pour du beurre pour la plupart de ces élus locaux. A peine élus que certains d’entre eux sont confrontés à des difficultés ; la saison des pluies ! S’il est vrai que nous avons besoin de la pluie pour plusieurs raisons, il arrive des fois où cette même pluie est un sacré problème pour les habitants de certaines localités à Abidjan.

Nous sommes le mardi 11 juin 2013, j’ai un rendez-vous à 08 heures 30 avec une amie qui doit venir de Koumassi pour le Plateau. 09 heures ! Aucune présence de l’amie en question. Un coup de fil s’impose donc à moi (même si la logique aurait voulu que ce soit la personne en retard qui appelle pour s’excuser). C’est alors qu’elle me fait savoir qu’il est très difficile de circuler à Koumassi en ces termes : « On ne peut plus circuler dans Koumassi. A certains endroit l’eau nous arrive au genou et parfois même plus haut. Quand tu es en voiture, l’eau rentre sous les portières, ce n’est vraiment pas facile.» A dire vrai, je n’ai vu la scène mais j’ose croire que mon amie n’a pas menti pour justifier son retard. Le temps d’attendre, je me promène un peu sur Twitter et Facebook. Tout le monde – dans mon cercle d’amis –  pratiquement parle de la pluie de ce matin. Mais un tweet de Yehni (RKAno) « Palmeraie côté dispensaire inondé! Des voitures bloquées. L’eau arrive aux portières. pic.twitter.com/b9lfg61qtj » va en quelque sorte certifier les dires de mon amie; certains quartiers sont quasiment impraticables en temps de fortes pluies.  

Je m’éloigne de son sujet de départ ?!!! Non pas du tout ! Maires d’Abidjan, les populations vous ont élus. Elles ont besoin de vous actuellement. Assainissez nos quartiers pour nous éviter ces inondations. En tout cas si vous êtes vraiment venu pour le bien des populations comme vous l’avez dit, vous devez réagir pendant qu’il est temps. Après la saison des pluies, il serait un peu trop tard. Ne donnez pas raison à ces personnes qui disent que, les maires, une fois élus, oublient leurs populations. Chaque année, à la même période – celle de la saison pluvieuse – nous sommes confrontés aux mêmes problèmes et cela durent depuis plusieurs années. Je suis certain que vous connaissez cet adage qui dit que « seuls les imbéciles ne changent pas » ! Et comme je sais que nous n’avons pas affaire à des maires imbéciles, des travaux d’assainissement seront effectués dans nos quartiers les plus touchés d’Abidjan.

Donc populations de Koumassi – Boulevard du grand marché, Cocody – Palmeraie – Côté dispensaire ; Cocody – Gobelet ; Cocody – Washington pour ne citer que vous, restez sereines! Les chiens changeront leur manière de s’asseoir cette fois-ci. Dans le cas contraire, attendez cinq ans encore pour leur donner vos voix aux prochaines élections municipales. Je saurai alors qui sont les vrais imbéciles dans cette histoire !

Carrefour de l'Indénié

Carrefour de l’Indénié innondé

LES PREMIERS HOMMES SUR MARS


Les émissions de télé-réalité?  nous en connaissons plusieurs. Mais celle-ci sort carrément du lot de tout ce que nous avons connu. En effet une  émission de télé-réalité devrait se réaliser sur la planète rouge. Oui vous avez bien lu ; une émission de télé-réalité sur la planète Mars. Mars One, société hollandaise à but non-lucratif, a invité ce lundi 22 avril 2013 des volontaires à soumettre leur candidature pour un aller simple vers la planète rouge en 2022, où ils seront filmés en format télé-réalité. Le coût de la mission est estimé à six milliards de dollars. Aucune condition particulière pour y participer. Tout le monde peut le faire à condition d’être majeur et avoir un bon niveau de la langue de Shakespeare. Le Directeur de Mars One, Norbert Krat prévient les candidats que les qualités attendus sont : « leur capacité d’adaptation, la ténacité, la créativité et la compréhension des autres ». Les quatre premiers volontaires devraient se poser sur Mars en 2023 après un voyage de sept mois. Si vous voulez y participer c’est le moment de vous inscrire et rejoindre le lot des dix mille personnes issues d’environ cent pays déjà inscrites par courriel. Je puis vous confirmer que la probabilité d’être retenu en très mince ; puisque dans ce lot de plusieurs milliers de personnes, seulement vingt quatre seront admis à effectuer ce voyage. Ce projet fais beaucoup de sceptiques y compris moi et ce parce que jusqu’à présent il n’y a eu que des missions robotiques sur Mars, toutes menées avec succès par la Nasa. Le projet de Mars One fait face à de nombreux obstacles. Une des raisons pour laquelle je reste sceptique, j’ai pu lire sur un site web que « Outre l’incapacité de revenir sur la Terre pour les astronautes, ces derniers devront vivre dans de petits habitats, trouver de l’eau, produire leur oxygène et cultiver leur propre nourriture. Or Mars est un grand désert dont l’atmosphère est surtout constituée de dioxyde de carbone et où la température moyenne est de -63 degrés Celsius.  Les astronautes devront aussi subir des radiations cosmiques dangereuses pendant leur voyage. Enfin, il n’existe pas encore de fusée et de capsule pour transporter ces volontaires. ». Ces différents facteurs rendent les choses non-évidentes ! Peut-être qu’en attendant 2022, les choses auront changé.

Bonne chance aux volontaires !!!

Mars